Votre audioprothésiste à Rennes, Antrain, Vannes & Le Rheu

Close Icon
 
Telephone  02 99 67 13 13 Contact Contactez-nous
  • Taille du texte : A A A
  • Glossaire

    Le glossaire de L’Audition Active réunit tous les termes et sujets spécifiques à l’audition et vous les définit pour que vous compreniez au mieux l’univers de l’audioprothèse.

    Les solutions auditives

    Appareil intra-auriculaire :

    adaptés aux surdités légères à moyennes, les appareils de correction auditive intra-auriculaires se positionnent entièrement dans le conduit auditif. Ils sont, par conséquent, très peu visibles. La coque est fabriquée sur mesure pour s’adapter précisément à la forme du conduit auditif.

    Appareils contour d’oreille :

    les appareils auditifs dits « contours » comportent un embout placé dans le conduit auditif relié par un tube transparent souple à une coque, contenant l’électronique, et placée derrière l’oreille. Ils corrigent des surdités de légères à profondes.

    Appareil contour d’oreille à écouteur déporté :

    les solutions de contours à écouteur déporté sont un intermédiaire entre les contours d’oreille et les intra-auriculaires. L’écouteur se trouve dans l’oreille tandis que le microphone est placé derrière l’oreille, relié par un fil électrique très fin. Ces modèles permettant de corriger des pertes auditives importantes tout en restant discrets.

    Accessibilité

    Boucle à induction magnétique :

    la boucle à induction magnétique, ou boucle magnétique, consiste en un fil de cuivre, mobile ou intégré à l’infrastructure, relié à un amplificateur. Il permet de transmettre la source sonore (orateur, film, musique, …) directement aux appareils auditifs des personnes à l’intérieur ou immédiatement à proximité de la boucle. La loi du 11 février 2005 sur l’accessibilité rend obligatoire la mise en place de dispositifs tels que la boucle magnétique dans les lieux publics d’ici le 1er janvier 2015.

    Position T :

    la position T est un mode dont sont équipés la plupart des appareils auditifs. Elle permet de percevoir les sons transmis par la boucle magnétique tout en atténuant les bruits environnants.

    Bluetooth :

    le mode bluetooth permet de se connecter à un appareil tel qu’un ordinateur, un smartphone ou une tablette afin d’en recevoir le son directement dans les appareils.

    Les effets et sensations sonores

    Larsen :

    Si l’on place un micro en face du haut-parleur sur lequel il est branché le son capté est retransmis par le haut-parleur, puis à nouveau capté par le micro puis retransmis, etc., à l’infini. De cet effet de boucle résulte la génération de sifflements aigues et intenses, parfois douloureux, appelés larsens. Fonctionnant à l’aide d’un micro et d’un haut-parleur, les appareils auditifs doivent donc être réglés minutieusement afin de conserver une bonne qualité de son et un volume adapté tout en évitant les larsens. Les dispositifs anti-larsens de plus en plus performants facilitent aujourd’hui grandement ces réglages.

    Auto-phonation :

    On distingue deux formes d’auto-phonation : l’auto-phonation active et l’auto-phonation passive. L’auto-phonation active est l’écoute de sa propre voix par le biais des appareils auditifs. L’auto-phonation passive est l’écoute de sa propre voix alors que les appareils auditifs sont éteints, grâce au phénomène d’occlusion. Ce dernier concerne principalement les appareils intra-auriculaires.

    Occlusion :

    littéralement, l’occlusion est « la fermeture d’un conduit ». Lorsque l’appareil auditif rempli complètement le canal auditif, cela constitue donc une occlusion. En conséquence, nous percevons alors notre propre voix par conduction osseuse, avec l’impression qu’elle vient de l’intérieur, plus forte et avec une certaine résonnance. Le résultat pouvant être perturbant, voire même douloureux, il existe plusieurs techniques pour régler ou minimiser la gêne occasionnée. Votre audioprothésiste est là pour trouver la solution la plus adéquate.

    Les troubles de l’audition

    Presbyacousie :

    la presbyacousie est une perte progressive de l’audition, principalement dans les hautes fréquences, liée au vieillissement.

    Acouphènes :

    les acouphènes sont une gêne auditive interne indépendante de l’environnement sonore. Ils peuvent être perçus sous la forme de bourdonnements, de sifflements ou de tintements. Leurs causes sont variées : vieillesse, maladies, traumatismes crâniens, stress… peuvent occasionner des acouphènes chroniques. L’exposition prolongée à un son de forte intensité occasionne généralement des acouphènes temporaires.

    Les tests auditifs

    Test subjectifs :

    il s’agit des tests effectués qui impliquent votre participation active.

    • Audiométrie tonale : test permettant de définir le seuil d’audition pour chaque fréquence.
    • Audiométrie vocale : test qui permet d’évaluer la compréhension avec et sans les solutions auditives.
    • Gain prothétique tonal : mesure quantitative de l’amélioration des seuils de perception avec les appareils.
    • Gain prothétique vocal : mesure qualitative de l’amélioration de la compréhension avec les appareils.

    Tests objectifs :

    il s’agit ici des tests n’impliquant pas votre participation.

    • Mesure in vivo : permet de visualiser l’amplification naturelle du conduit auditif (propre à chacun) et de visualiser l’amplification réelle apportée par l’appareil auditif.
    • Otoscopie : examen du conduit auditif.